jeudi 30 décembre 2010

ÉMISSION DU 7 JANVIER 2011














"Que l'année nouvelle vous soit légère" ainst que le souhaitait Flaubert à ses correspondants.





1°) SCARLATTI K 350 SCOTT ROSS 2,45
Allegro en fa majeur
Des arpèges à écarteler les doigts de clavecinistes. (dixit A. de Chambures)





MONTEVERDI Lettera amorosa CATHY BERBERIAN /B. CANINO
Commencer l'année avec une lettre d'amour, quoi de mieux ?





J.S. BACH prélude & sarabande BWV 995 HOPKINSON SMITH
Le mélomanes y trouveront une parenté avec la suite N°5 pour violoncelle seul





SAINT-SAENS Samson et Dalila MARIA CALLAS
Nous commencerons l'année de manière aussi goûteuse que nous la finîmes grâce au vinyle exhumé
SCHUBERT fantaisie pour piano à 4 mains RADU LUPU /MURRAY PERAHIA 19,18
Ce fut longtemps l'indicatif de marche harmonique .
Écrite au début de 1828, l'année de la mort du musicien (à l'âge de 31 ans), Schubert lui-même, accompagné par Franz Lachner, la jouera pour la première fois à Vienne le 9 mai 1828, au cours de l'une de ses fameuses Schubertiades.

Illustration Plonk et Replonk : Que 2011 leur soit fatal

mardi 28 décembre 2010

ÉMISSION DU 31 12 2010





1°) SCARLATTI K 349 SCOTT ROSS

Allegro en fa majeur
Des petits mouvements de broderie seules les basses sont disjointes.
2°)ANONYME Homo fugit velut umbra ARPEGIATTA / MARCO BEASLEY
Christina Pluhar a eu une riche idée d'inclure cette œuvre sous titrée passacaglia delle vita dans son beau CD consacré à Landi chez Alpha
3° MONTEVERDI lettera amorosa JILL FELDMANN /NORTH
Terminer l'année avec une lettre d'amour quoi de mieux
4°) HALEVY Rachel quand du Seigneur "la juive "1835 ROBERTO ALAGNA
Celles ou ceux qui aiment Proust comprendront ce choix.
5°)STRAUSS Waldseligkeit FELICITY LOTT /ORCH. SUISSE ROMANDE /ARMIN JORDAN
6°) GLUCK Que faro senza Euridice ANDREAS SCHOLL
7°) GLUCK J'ai perdu mon Eurydice MARIA CALLAS
Gros coffret vinyle retrouvé, c'était à Paris en 1961
8° GLUCK Alceste Divinités du Styx MARIA CALLAS /GEORGES PRÊTRE
On ne se lasse pas de cet enregistrement )

J. A. BENDA Sonatine ALICE ADER
Longtemps cette sonatine fut un des bis de la grande et délicieuse Alice


Illustration : François André Vincent 1772 Pour gâter les auditrices cette fin d'année !

mercredi 22 décembre 2010

ÉMISSION DU 24 DÉCEMBRE























1°) SCARLATTI K 347 & 348 SCOTT ROSS
Couple en sol mineur/ majeur
Moderato cantabile & prestissimo.
Souvent les sonates de Scarlatti constituent des couples, mais rarement l'indication de leur exécution à la suite est aussi péremptoire que le dessin de la main au doigt tendu vers la sonate suivante avec la mention Attaca subito .
Dans ces 2 sonates donc un éventail complet de l'art de Scarlatti.
C'est Noël , enfin demain, je le dis souvent, le recours à la la liturgie est la manière élégante de pailler chez les animateurs athées, ce qui est mon cas, l'absence d'imagination.
2°)DIETRICH BUXTEHUDE Das neugeborne Kindelein RICERCAR CONSORT
Allons c'est le temps de chanter
Le petit Jésus chasse tous les maux.
Enregistré au festival de Stavelot Belgique, dans ce petit chœur figurait le regretté Henri Ledroit
3°)CHARPENTIER (1643-1704) In nativitatem Domini Canticum H416 LES ARTS
FLORISSANTS Dir. W. CHRISTIE.
Une pièce des années 1690 qui furent peut-être entendues en l'église St Louis des Jésuites dixit Catherine Cessac
4°)ARVO PÄRT Kuus Kuus kallike MONTSERRAT FIGUERAS
Berceuse estonienne revisitée par un contemporain extraite de Ninna Nanna, un disque de la bande à Jordi Savall, à offrir à chaque accouchée.
Les enfants naissent, il faut les bercer!
Amicale et fraternelle pensée pour toutes celles et ceux qui détestent ces fêtes ,qui sont pour beaucoup, des moments douloureux.


Illustration : Une malédiction de cette nature en guette beaucoup

jeudi 16 décembre 2010

ÉMISSION DU 17 DECEMBRE









1°) SCARLATTI K 346 SCOTT ROSS
Allegro en ré majeur
Guy Debord fut un des maîtres à penser de ma jeunesse, avant de devenir la référence du discours le plus banal .
Les tentatives publicitaires d'édulcoration de son discours se heurtent parfois à des noyaux joyeusement rigolards .
La maison Gallimard vient de publier pour les fétichistes Enregistrements magnétiques (1952-1961). Dans la première émission intitulée Les environs de Fresnes il déclare: « Bien sur les auditeurs n'existent pas, c'est une illusion collective, comme dieu quand il était à la mode . » À vrai dire, je m'en doutais un peu, c'est pourquoi cette émission sera entièrement consacré au plaisir des auditrices qui m'ont donné l'illusion d'être écouté..
Elle se reconnaîtront, ou pas.
2°) LASSUS Lamentation vendredi saint lectio 1 ENSEMBLE VOCAL EUROPÉEN /dir P. HERREWEGHE




Enregistré en 1989 mais tours aussi émouvant
3°) FRANCK Prélude fugue & variation op.18 ALICE ADER
Vous l'avez aimé en 2008 ,2009 vous l'aimerez en 2010. Toujours disponible chez Fuga Libera.


4°) HAENDEL Serse Ombra mai fu ANDREAS SCHOLL
Les dames sont folles des contre-ténors
5°) APOLLINAIRE / POULENC Le bestiaire JOSÉ VAN DAM /MACIEJ PIKULSKI


Presque uniquement pour l'écrevisse:
Incertitude O mes délices
Vous et moi nous nous en allons

Comme s'en vont les écrevisses
À reculons à reculons


6°) NAZARETH Confidencias IARA BEHS


7°) S. GRAPPELLI Les valseuses L. KORCIA / JEAN EFFLAM BAVOUZET




Illustration : Il m'arrive de rêver qu'une fée transforme les engins qui oeuvrent sous mes fenêtres en Vim Delvoye

vendredi 10 décembre 2010

ÉMISSON DU 10 DÉCEMBRE




1°) SCARLATTI K 345 SCOTT ROSS
Allegro en ré majeur


Parmi les splendeurs qui peuvent devenir des beaux cadeaux à faire ou à se faire , il y a les livres CD que Jordi Savall publie dans sa maison Alia Vox; dans, celui consacré à Francisco Javier ( 1506 1553 ) Jordi Savall restitue l'environnement musical dans lequel s'est déroulée la vie du saint.
2°)ANONIMO Villancico Dios te salve JORDI SAVALL HESPERION XXI
En 1516 mourrait Ferdinand II de Aragon y Cataluña
3°) SERMISY Benedic anima mia JORDI SAVALL HESPERION XXI
Francisco Javier a étudié à la Sorbonne de 1525 à 1536
4°)ANONIMO Villancico MONTSERRAT FIGUERAS
Souvenir de voyage à Goa
5°) HONNOJI YUKIO TANAKA Chant et biwa.
Mot fort utile, au Scrabble
6°) ANONIMO ( China ) Ave Maria Pentatonica
Il a eu envie d'évangéliser la Chine visiblement le succès fut modeste...

7°)CLEMENTI Sonate pour Piano N° 5 OLIVIER CAVÉ.
Un peu de romantisme ne nuit pas
Il est toujours intéressant pour les vies de saints de consulter le très laïque et républicain Grand Larousse Encyclopédique du XIX siècle.
FRANÇOIS-XAVIER (saint), apôtre des Indes et du Japon, né en 1506, au château de Xavier, près de Pampelune, mort dans l'île de San-Chan en 1552. Il était fils d'un conseiller de Jean III, roi de Navarre. C'était, dit un auteur contemporain, un gentilhomme accompli de manières et de sentiments ; brave, honorable, généreux, facile à entraîner et très-capable lui-même d'entraîner les autres ; facile à persuader et persuasif lui-même; plein d'énergie, de patience et de résolution. A vingt-deux ans, il était professeur de philosophie à l'Université de Paris. Ce fut là qu'il fit la connaissance d'Ignace de Loyola,le fameux fondateur de l'ordre' des jésuites, dont il devint bientôt l'ami intime et le compagnon. Peu après, il partit à la tête de la première troupe de prosélytes envoyés en pèlerinage à Rome par Loyola. Quand Jean III, roi de Portugal, voulut convertir les Indes portugaises, il choisit Bobadilla pour chef de cette croisade, et, à défaut de celui-ci, tombé malade^ son choix se reporta sur Xavier. Le vaillant missionnaire partit aussitôt pour Lisbonne, vêtu d'une soutane rapiécée, dit la chronique, et avec un bréviaire pour tout bagage. De là, il s'embarqua pour Goa, sur un navire qui portait le gouverneur de cette ville et mille hommes de troupes.'Il partait rayonnant de joie, à la pensée des âmes qu'il allait arracher à l'idolâtrie. En route, il refusa la cabine qu'on lui avait réservée, dormit sur le pont avec un rouleau de cordes pour oreiller et partagea l'ordinaire des matelots, soignant ceux-ci dans leurs maladies, les amusant par ses récits et s'en faisant adorer par sa bonté et sa simplicité. Arrivé à Goa, le pieux missionnaire fut épouvanté de la dépravation des habitants, des colons européens aussi bien que des indigènes. Il se mit à parcourir les rues avec une petite sonnette pour attirer le monde et pria qu'on lui envoyât les gens.pour les instruire. Il visitait les malades, les lépreux, vivant dans les hôpitaux, et pénétrant jusque dans les lieux de débauche.
Après avoir prêché à Goa, sur la côte de Comorin, à Ceylan, dans l'île de Célèbes, àMeliapour, à Malacca, etc., et avoir fait, dit-on d'innombrables conversions, et même des miracles, il passa au Japon (1549), où sa mission fut moins brillante. Enfin, après douze ans de fatigues incroyables, Xavier, entraîné par son zèle intrépide, allaitpasser en Chine,
lorsqu'il mourut de la fièvre, dans l'île de San-Chan. Il avait fait faire des traductions en langue du pays du catéchisme, du Credo, des Commandements, du .Pater et de quelques autres exercices, et les distribuait sur sa route. Il établit près du cap Comorin trente prédicateurs et pasteurs de trente églises chrétiennes, pauvres églises qui se composaient le plus souvent'de simples huttes avec un crucifix. Sa canonisation eut lieu en 1622, et il est honoré le 3 décembre..
Illustration : cette image pieuse est signée Nicolas Poussin

jeudi 25 novembre 2010

ÉMSSION DU 3 DÉCEMBRE

1°) SCARLATTI K 344 SCOTT ROSS
allegro en la majeur
L'émission du 12 novembre vous a plu, vous m'avez demandé de poursuivre, vos désirs sont parfois des ordres, donc nous allons poursuivre l'exercice commencé il y a une quinzaine
2°)SCHUMANN Dichterliebe ich grolle nicht THOMAS HAMPSON /W. SAWALLISH
3°) SCHUBERT Letzle Hoffnung ( Winterreise ) THOMAS BAUER /JOS VAN IMMERSEL Cette version vient de paraître , elle ne me fait pas oublier Hans Hotter malgré le piano forte d'époque.
4°) SCHUBERT die Nebensonnen ( Winterreise ) THOMAS BAUER /JOS VAN IMMERSEL
5°) SCHUBERT Rastlose liebe CHRISTOPH PREGARDIEN/ MICHAEL GEES
6°)SCHUMANN Ich habe 'im Traum geweinet THOMAS HAMPSON /W. SAWALLISH
7°) )SCHUBERT) Der Erkönig D328 CHRISTOPH PREGARDIEN/ MICHAEL GEES





8°) SCHUBERT Der Doppelgänger D 957 CHRISTOPH PREGARDIEN/ MICHAEL GEES








Sur le modèle du Pierrot lunaire mais aussi de L’Opéra de Quat’Sous, Reinbert de Leeuw oscille entre la voix chantée, le chuchoté, le parlé, le Sprechgesang, bref, il exige un vrai travail de comédien de la part de l’interprète vocal – et c’est justement l'actrice Barbara Sukowa, la diva du cinéma allemand, la comédienne-fétiche de Rainer Werner Fassbinder (Lola) ou de Lars von Trier (Europa), qui se charge de cette écrasante tâche. Entre Brecht, Schönberg, Weill, Eisler et naturellement le couple de base Schumann et Schubert, elle délivre une vision apocalyptique et terriblement saisissante de cette musique qui en a dans le ventre, quel que soit le traitement auquel elle est soumise.
9)° REINBERT DE LEUWE Im wonderschöne Monat Mai..SCHÖNBERG ENSEMBLE / BARBARA SUKOWA.









LeDVD est disponible chez Winter & Winter via http://www.abeillemusique.com/



Nul ne vous reprochera cet élégant cadeau


Illutration : Otto Dix, bouquet de lupins



ÉMISSION DU 26 NOVEMBRE









1°) SCARLATTI K 343 SCOTT ROSS
Allegro andante en la majeur .
2°) MAHLER Ruhevoll , symphonie N°4 ORCHESTRE DES CHAMPS ÉLYSÉES dir. PH. HERREWEGHE
C'est avec cet enregistrement qu'Herreweghe inaugure son nouveau label après son long parcours chez Harmonia Mundi.
Dans ce même blog, le 12 mars dernier , je vous disais l'émotion du public de Poitiers devant son interprétation, la ferveur demeure dans ce disque
3°)J.H. SCHEIN Opella Nova/ O Jesu Christe SAGITTARIUS dir. M. LAPLÉNIE /
Dans cette oeuvre la soprano Sophie Patey brille.
4°) J.H SCHEIN Fontaine d'Israël Ist nicht Ephraïm SAGITTARIUS
On oublie trop souvent l'intelligence avec laquelle Michel Laplènie, germaniste de formation, chanteur, fondateur des Arts Florissants ( c'est lui qui trouva le nom) dirige ce répertoire
5°)LIGETI Musica ricercata DANA CIOCARLIE
Dans son fulgurant disque intitulé Langue maternelle , le choix des pièces fait ressortir la parenté et les différences des grands hongrois du XX siècle


ILLUSTRATION Simon Hantaï Sans titre 1955

vendredi 19 novembre 2010

ÉMISSION DU 19 NOVEMBRE











1°) SCARLATTI K 342 SCOTT ROSS
Allegro en la majeur
Périodiquement des auditeurs me demandent d'où est tiré l'indicatif de Marche harmonique
C'est la onzième variation de de l'andante et variation KM 898 de Schumann.






2°) SCHUMANN Andante et variations KM898 HERVÉ JOULAIN cor MARIE JOSÊPHE JUDE /LAURENT CABASSO pianos ROLAND PIDOUX /FRANÇOIS MICHEL Violoncelles.
L'instrumentarium original de cette pièce que Schumann composa entre le 26 janvier et le 7 février 1843 explique sans doute la rareté de son exécution.
À ma connaissance, et à mon goût cet enregistrement de la série jeunes interprètes d''harmonia mundi 1995 demeure inégalé.






3°) MONTEVERDI Hor ch'l Ciel e la terra , Cosi sol d'un chiara fonte VINCENT DUMESTRE / LE POÈME HARMONIQUE .
Ce sonnet de Pétrarque est emblématique des madrigaux guerriers de la Secunda Pratica. Ce disque est un petit bijou que je recommande chaudement
4°) PIAZZOLA Histoire du tango MARC GRAUWELS / ASTORIA
Jusqu'à la sortie de ce disque, j'ignorais les liens du compositeur argentin avec la Belgique et Liège en particulier .
Le flûtiste Marc Grauwels est le dédicataire de nombreuses pièces
Les 2 premiers volets sont intitulés
Bordel 1900 et Café 1930

Illustration : Lautrec Salon de la rue des Moulins.
Une chose m'a toujours étonné: Comment se fait-il que Lautrec qui a passé sa vie dans des bordels n'ait jamais peint de sexes de femmes? À moins que la famille...

dimanche 14 novembre 2010

ANNONCE CONCERT 18 NOVEMBRE

Récital Maude Gratton au TAP POITIERS le jeudi 18 novembre
Bach Weckmann Froberger
Jean Luc Terradilos m'a autorisé à publier sur ce blog, l'article que j'avais écrit pour son excellente revue l'Actualité Poitou- Charentes.

Lorsqu'elle entre en scène, Maude Gratton se hâte rapidement vers son clavier, mais cette allure timide , presque effacée cache une jeune femme savante, décidée, qui en peu de temps a su se faire non seulement une place de soliste invitée des plus grandes scènes et des festivals les plus prestigieux, mais aussi s'est imposée comme une continuiste appréciée des meilleurs ensembles européens, le Collegium Vocale de Gand, le Ricercar Consort...
Née en 1983 à Niort dans une famille où la musique est reine, Maude Gratton aurait souhaité jouer de la harpe, mais point de professeur, il y avait un piano et un clavecin à la maison, le clavecin l'emporta.
Elle étudia à Poitiers cet instrument ainsi que l'orgue avec Dominique Ferran, mais très vite elle élargit son horizon auprès de Pierre Hantaï pour le clavecin et Louis Robillard pour l'orgue.
Au cours de ses brillantes études au Conservatoire National à Paris elle travailla avec Olivier Baumont, Blandine Rannou, Kenneth Weiss, Michel Bouvard, Olivier Latry, Olivier Trachier , Jean-François Zygel.
Organiste, comme tous ses collègues qui ont une grande pratique du continuo, elle veille à ne pas surcharger le discours, elle laisse perceptibles les architectures en gardant le souffle lyrique. Pour s'en convaincre il suffit d'écouter l'enregistrement fait en 2005, à Saarbrüken de « La Croix du Sud » de Jean-Louis Florentz.
Avec sa sœur la violoncelliste Claire Gratton et la violoniste Stéphanie Paulet elle a fondé l'ensemble Il Convito Musicale.
Dans le livret qui accompagne le merveilleux C.D. , unanimement salué par la critique, qu'elle consacre à Wilhelm Friedemann Bach (Mirare), elle essaye de décrypter les intentions du compositeur et ce qu'elle en écrit pourrait tout aussi bien être un autoportrait, une description de son jeu: Une farouche volonté d' indépendance.
Peintre musicien jouant à la perfection sur les couleurs des tonalités choisies.
Ses interrogations d'interprète sont clairement énoncées.: « Comment résoudre les étonnantes contradictions présentes dans les compositions?
Faut-il chercher à clarifier le discours et à en recréer l'équilibre à tout prix , ou bien faut-il assumer ses ruptures et autres bizarreries? »
Ses réponses du clavicorde à l'orgue, en passant par le pianoforte ou le clavecin sont empreintes d'une sensible souveraineté qui tout en conduisant l'auditeur où elle le souhaite, sait ménager le suspens, laisser à la musique cette indispensable fraicheur de l'inouï sans pour autant perdre le cap que donne une pensée aboutie de la ligne dans les méandres des partitions les plus sophistiquées.

jeudi 11 novembre 2010

ÉMISSION DU 12 NOVEMBRE

J'espère que vous n'aurez pas été déroutés par le changement d'horaire Maintenant c'est de
17 h 15 à 18h, toujours le vendredi et quand vous voulez sur
Marche Harmonique le son

http://961946.vefblog.net/


1°) SCARLATTI K 34I SCOTT ROSS
Allegro en la mineur

Dans l'immense corpus des lieder de Schumann ou Schubert chaque mélomane bâtit son florilège.
Beaucoup de compositeurs se sont emparés de quelques uns d'entre eux ; à Saintes cet été nous avons assisté à un concert où François Xavier Roth à la tête de son orchestre Les Siècles et le ténor Hans Jörg Mammel avaient défendu la partition qu'Hans Zender (né en 1936) avait tirée du Winterreise de Schubert.
Nous avions particulièrement goûté le récital où la soprano Isa Lagarde et Ars Nova avaient défendu l'arrangement que Bernard Cavanna avait fait de certains Schubert (voir ibidem,10 juillet 2009.
Dans le somptueux coffret consacré par le Schönberg Ensemble à la musique du XX siècle découvert grâce à la générosité de nos amis de Radio Nederland , la composition Reinbert de Leeuw, pianiste et chef de cet orchestre, avait échappé à ma vigilance.
J'avoue ma bêtise : j'avais essayé de passer le CD sur ma chaine, il ne fonctionnait pas. j'en avais conclu à un défaut de pressage; il m'a fallu des années pour me rendre compte qu'il s'agissait d'un DVD!
Inspiré par la structure du Pierrot lunaire Reinbert de Leuwe a puisé essentiellement dans les Dichterliebe de Schumann et le Winterreise de Schubert 21 chants groupés en 3 séquences de 7 avant d'écouter sa proposition voici 5 de ses sources.
2°) SCHUMANN Dicterliebe Im wunderschöne Monat Mai OLAF BAR /GEOFFREY PARSONS


3°)SCHUBERT (Winterreise) Gute Nach HANS HOTTER /GERALD MOORE




4°) SCHUMANN Die rose , die Lillie , die Taube , die Sonne OLAF BAR /GEOFFREY PARSONS




5°) SCHUBERT (Winterreise) Im dorfe HANS HOTTER /GERALD MOORE .



6°) SCHUBERT Gretchen am Spinnrade SOILE ISOKOSKI /MARITA VITASALÖ .


7 °) REINBERT DE LEUWE Im wonderschöne Mona Mai..SCHÖNBERG ENSEMBLE / BARBARA SUKOWA.
Ceux qui auront le privilège de se procurer le DVD auront en plus le plaisir des yeux et seront comme tous mes amis qui l'ont vu, subjugués.

Ilustration: Émilienne Delacroix / Photo Reinbert de Leuwe, Barbara Sukowa.

jeudi 4 novembre 2010







1°) SCARLATTI K 340 SCOTT ROSS
Allegro en ut majeur.
Les travaux continuent , un bel alibi au laconisme de ce blog.
2°) M, CLEMENTI Piano sonata Opus 50 N°3 OLIVIER CAVÉ
Cette sonate intitulée, par le compositeur lui-même Didone abandonata Scena tragica est son chant du cygne.
On comprend le respect que Beethoven portait à son œuvre.
Cet enregistrement publié chez AEON et un bijou très émouvant.

Illustration: Joseph Vignes dit Pépé Bateaux et poissons

jeudi 28 octobre 2010




1°) SCARLATTI K 339 SCOTT ROSS
Allegro en ut majeur.
En raison de travaux dans les studios, émission allégée à l'extrême.
Une nouveauté exceptionnelle Plamena Mangova dans le concerto N°1 de Brahms
2°) BRAHMS Concerto N°1 ( 1er mouvement ) andante maestoso PLAMENA MANGOVA ORCHESTRE NATIONAL DE BELGIQUE dir. WALTER WELLER.
Même si l'orchestre belge n'a pas le velouté puissant de l'orchestre de Chicago sous la baguette de Georges Szell, Plamena se hisse au rang des plus grands interprètes de cette oeuvre
Illustration: Autochrome 1910 Heinrich Kuhn Miss Mryet Lotte au sommet de la colline

jeudi 21 octobre 2010







1°) SCARLATTI K 338 SCOTT ROSS
Allegro en sol majeur.
Présence quasi permanente d'un motif de 5 notes.





Parfois la magie opère, certaines musiques parviennent à ressusciter un territoire .
Dans le cas du pays cathare, l'exploit est d'autant plus grand que les 3 derniers croyants connus furent brûlés à Carcassonne en 1329.
Jordi Savall et sa fabuleuse équipe dans un magnifique livre disque publié dans sa propre maison d'édition AliaVox (35€) nous font revivre cette tragédie.
Nous avons puisé quelques pépites dans les 3 CD rassemblés.
2°) 1167 Concile cathare à St Félix de Lauragais





Consolament Prière cathare GÉRARD GOURIAN / FURIO ZANASSI
3°)Bûchers collectifs des cathares de Bourgogne à Vézelay
Marche funèbre HESPERION 21
4°) 1204 Guilhabert de Castres ordonne Esclarmonde de Foix à Fanjeaux
El cant de la sibilla occitana MONTSERRAT FIGUERAS /HESPERIONXXI ^




1208 assassinat du légat pontifical Pierre de Castelnau





5°) 1209 début de la croisade




22juillet 1209 siège et massacre de Béziers
GUILHEM DE TUDELA Cant l'apostolis saub FURIO ZANASI
1300 révolte à Carcassonne contre les excès de l'inquisition
ANONYME /LAS HUELGAS Audi pontus Audi tellus LLUISVILAMAJO /HESPERION XXI
Il faut aussi souligner la pertinence et la clarté des contributions dans le copieux et savant livret qui complète ces disques.




jeudi 14 octobre 2010











1°) SCARLATTI K 337 SCOTT ROSS
Allegro en sol majeur.
Une pièce véritablement concertante
Une fidèle auditrice a regretté l'absence de flûtiste et la petite part faite au violon dans ma programmation.
Je ne puis que m'incliner devant le bien fondé de cette remarque, et, ce vendredi je vais en tenir compte.
2°) NICOLA MATTEIS (XVII) passages en imitation de la trompette Ayres et pièces (1685) PEDRO MEMELSDORFF / ANDREAS STAIER
La musique de chambre anglaise de cette époque recèle des joyaux
3°) E. YSAYE (1855-1899) Rêve d'enfant Op.14 L.KORCIA/ J.M .LUISADA
Un classique de la littérature violonistique.
4°) KREISLER (1875-1962) Caprice viennois MISCHA ELMAN /JOSEPH STEIGER
Un petit fils de violoniste klezmzer ukrainien qui a réussi aux Amériques
Illustration: Le bouquet de violettes est de Martin-Dieterle, la femme assise d'Edgard Tytgat.

vendredi 8 octobre 2010

ÉMISSION DU 8 OCTOBRE





1°) SCARLATTI K 336 SCOTT ROSS
Allegro en ré majeur.
Une cellule rythmique récurrente.
Tous deux venaient de l'est
2°) LIGETI (1923-2006) Sonate pour violoncelle seul PIETER WISPELWEY
Le compositeur raconte : En 1948 toute la musique était bannie de Hongrie – c'est à dire non seulement Schoenberg,Berg, Webern, et Stravinski, mais même Britten et Milhaud, Bartok était filtré: toutes les œuvres dissonantes étaient interdites, mais les arrangements de chant populaires autorisés [..] Comme mon cœur battait à gauche (ne serait-ce qu'en raison des horreurs des nazis) , j'ai cherché un compromis [...]Le pouvoir autorisa qu'on enregistre la sonate( premier mouvement en 1948, deuxième mouvement en 1953 pour la radio publique (elle ne fut diffusée qu'une fois) ; L'œuvre ne pouvait être donnée en concert en raison de son deuxième mouvement formaliste
Elle attendit 1983 pour être jouée
3°) A. WEISSENBERG Arrangements sur des chansons de Charles Trénet MARC-ANDRÉ HAMELIN.
Le double 45 tours parut, au début des années 50, sous le nom de Mister Nobody aux éditions Lumen ; l'identité du compositeur interprète demeura longtemps secrète.. À l'époque, la révélation dans le monde très coincé de la musique classique lui aurait sans doute été préjudiciable
.
Illustration :Valérie Simonnet à la défense

jeudi 30 septembre 2010

ÉMISSION DU 1 OCTOBRE 2010






1°) SCARLATTI K 335 SCOTT ROSS
Allegro en ré majeur;
Une ritournelle initiale bonhomme.
2°) HAYDN Sonate en sol majeur N°54 (HobXVI 40 ) ALAIN PLANÉS
Le Premier mouvement est dit Allegretto et innocente le second presto .
Un disque INA mémoire vive du temps où la collection était dirigée par l'excellent Renaud Machart
3° GORNER Die Nacht ANDREAS SCHOLL
Bienvenue douce nuit
Protège de tes ombres
Les joies à venir
Ne croyez pas que je sois indifférent devant le départ des Hirondelles et le d éroulement des saisons.
4°) R. BURNS Early autumn WOODY HERMAN

Un des plus beaux thèmes de l'histoire du jazz .
C'est à ce chef, modeste clarinettiste que Allen Steewart Konisberg
emprunta son prénom..

Illustration : Des arbres vus par Eugène Spillaert

vendredi 24 septembre 2010



1°) SCARLATTI K 334 SCOTT ROSS
Allegro en si bémol majeur.
2°) )BRITTEN Canticle 2 Abraham et Isaac A.R. JOHNSON ténor/ M.CHANCE /Contre ténor /R. VIGNOLLES Piano.
Pour ce véritable petit opéra, j'ai choisi une version enregistrée en 1991 autre que celle du compositeur
3°) PURCELL Sweeter than roses JILL FELDMAN /NIGEL NORTH
Un des airs les plus célèbres de l'Orpheus Britannicus
4°bPURCELL /BRITTEN sweeter than roses JAMES BOWMAN /B. BRITTEN
Une belle façon de s'approprier le patrimoine .

Illustration: Jean Ribière 1922 Spirale

jeudi 16 septembre 2010

ÉMISSION DU 17 SEPEMBRE




1°) SCARLATTI K 333 SCOTT ROSS 2,40
Allegro en si bémol majeur
Quasi una buleria
2°)LEOS JANACECK (1854-1926) Chansons d'Haradcany- Belvedere SCHÖNBERG ENSEMBLE N.K.K.dir. REINBERT DE LEUWE
Un grand moment de l'histoire tchèque vu par un grand compositeur
3°)LEOS JANACECK (1854-1926) Quatuor N°2 lettres intimes MELOS QUARTETT
Le Deuxième Quatuor de Leos Janacek, est sous-titré " Lettres intimes " : une énigme, un drame personnel ? Mais écrivait Janacek: " Je ne livre pas mes sentiments aux imbéciles."
Composé du 29 janvier au 19 février 1928, il fut en tout cas créé en cercle privé le 18 mai de la même année dans la demeure de Janacek à Hukvaldy, puis le 11 septembre suivant à Brno, à titre posthume, par le Quatuor Morave.
4°) ALBERTO GINASTERA (1916-1983) Danza de la moza donosa CECILIA PILLADO
On jurerait de l'avoir toujours entendue , et quoique qu'une part de nous y regimbe, comment ne pas céder à tant de cajoleries.



Illusration :Frantizek Kupka.

mercredi 8 septembre 2010











1°) SCARLATTI K 332 SCOTT ROSS
Allegro en si bémol majeur
Une impression orchestrale très particulière.
En hommage à Alain Corneau disparu le 30 août dernier, réalisateur du film Tous les matins du monde, Jordi Savall très ému nous a confié qu'il avait été son dernier maître.
2°)MARIN MARAIS Sonnerie de Ste Geneviève du Mont de Paris F. BIONDI v./J. SAVALLA /P. HANTAÏ/ R. LISLEVAND.
Cette œuvre ne figure pas dans la musique du film mais figure en complément dans le CD qui lui est consacré
3° )P. HERSANT Variations sur la Sonnerie de Ste Geneviève du Mont de Marin Marais C.POIGET/ I.VEYRIER /A.ADER
Une manière passionnante d'assumer le patrimoine.


Illustration: Baugin

vendredi 27 août 2010




SCARLATTI K 331 SCOTT ROSS 3,27
Andante en si bémol majeur.
Des petits sauts répétés de 3 notes.
Parfois des programmations s'imposent à vous : la découverte d'enregistrements que l'on souhaite partager et plus souterrainement une date, une commémoration .
Autour de la Jeune fille et la mort.


SCHUBERT D 531Der Tod und das Mädchen C.PRÉGARDIEN /M.GEES .
Le texte du poème de Matthias Claudius
La jeune fille :
Va-t’ en, ah, va-t ‘en!
Disparais, odieux squelette !
Je suis encore jeune, disparais !
Et ne me touche pas !
La mort :
Donne-moi la main, belle et délicate créature !
Je suis ton amie, tu n’as rien à craindre.
Laisse-toi faire ! N’aie pas peur,
Viens doucement dormir dans mes bras.


SCHUBERT D.810 La jeune fille et la mort andante con moto QUATUOR MOSAÏQUES
Ce second mouvement est nourri par le choral de la mort dans le lied .


SCHUBERT D.545 Le jeune homme et la mort PRÉGARDIEN /GEES
Le volet masculin du thème


SCHUBERT D.843 Die Nacht RIAS/ MARCUS CREED
Comme tu es beau silence mon ami!
Ilustration :Man Ray l'inconnu de la Seine

Hâtant de cette vie le dénouement,

N’aimant rien sur terre,


Toujours je regarde le masque blanc


De ton visage sans vie.
Dans les cordes se mourant à l’infini


J’entends la voix de ta beauté.


Dans les foules blêmes des jeunes noyées


Tu es plus blême et ensorcelante que toutes.
Au moins dans les sons reste avec moi!


Ton sort fut avare en bonheur,


Alors réponds d’un posthume sourire moqueur


De tes lèvres de gypse enchantées.
Paupières immobiles et bombées,


Cils collés en épaisseur. Réponds!


A jamais, à jamais, vraiment?


Mais comme tu savais regarder!
Juvéniles épaules maigrichonnes,


La croix noire du fichu de laine,


Les réverbères, le vent, les nuages nocturnes,


Le méchant fleuve pommelé d’obscurité.
Qui était-il, je t’en supplie, raconte,


Ton séducteur mystérieux?


Du voisin le neveu frisotté -


A la dent en or, et la cravate bariolée?
Ou l’habitué des cieux étoilés,


Ami de la bouteille, des dés et du billard,


Lui aussi, maudit fêtard,


Et rêveur ruiné comme moi?
Et maintenant, de tout son corps tressaillant,


Il est assis, comme moi, sur son lit,


Dans le monde noir, déserté depuis longtemps,


Et il regarde le masque blanc.
***
Vladimir Nabokov (1899-1977) – Berlin, 1934

mercredi 25 août 2010

ÉMISSION DU 27 AOÛT














1°) SCARLATTI K 330 SCOTT ROSS .





Allegro en ut Majeur
Une gigue à la coupe incertaine.
Un voyage en Italie.
2°)BELLEROFONTE CASTALDI 1580-1649 Echo notturno GUILLEMETTE LAURENS / LE POÈME HARMONIQUE;
Une reine de l'ornementation.
3°)ANONYME (1715) Stabat mater à 3 voix.PATRICIA BOVI /PINO DE VITORIO BERNARD ARRIETA.7,45

Manuscrit de Monopoli en alternance avec le manuscrit de Santoro, Schola di canto fermo Naples.
Un disque alpha passionnant.

4°) L.GALEAZZI / C.PLUHAR
Ah vita bella !
Un air de traditionnel mais, en fait la composition de deux belles contemporaines.
5°) LISZT Paraphrase de concert sur Rigoletto DAVID BARENBOÏM;
le thème est extrait du de l'acte III ( Bella figlia d'amore) composé en 1859 , 8 ans après la première de l'opéra de Verdi.





Illustration: Giotto, le songe de Joachim Même à un simple point de vue réaliste, les pays que nous désirons tiennent à chaque moment beaucoup plus de place dans notre vie véritable , que le pays où nous nous trouvons effectivement. Marcel Proust


TIp.382 Nouvelle édition Pléiade

jeudi 19 août 2010











1°) SCARLATTI K 329 SCOTT ROSS .
Allegro en sol Majeur
Une ritournelle de 4 mesure d'abord en majeur, puis dans un éventail de tonalités
OBITUAIRE
Anthony Rolfe Johnson ténor que nous aimons est mort à Londres le 21 juillet à l'âge de 69 ans.
Nous suivrons les conseils de Renaud Machart dans l'excellente nécrologie qu'il lui consacre dans le Monde du samedi 7 août
2°)POULENC Bleuet ANTHONY ROLFE JOHNSON/ GRAHAM JOHNSON
À ceux qui ne connaissent pas Rolfe Johnson, on conseillera d'écouter, pour preuve de son talent et de sa capacité à émouvoir son enregistrement de Bleuet, une mélodie sublime et méconnue de Francis Poulenc sur un texte d'Apollinaire ( 1 CD Hyperion)
La chanteuse américaine de jazz
Abbey Lincoln est morte, samedi 14 août, à l'âge de 80 ans, dans une maison de retraite de New-York. Née Anna Maria Wooldridge, le 6 août 1930, à Chicago, elle avait été, avec son mari Max Roach, une des figures de proue de l'engagement des musiciens dans la lutte pour les droits civiques.
3°) A. LINCOLN She was as tender as a rose
Une de ses compositions a capella.
4°) GÉRARD PESSON Wunderblock (2005) TEODORO ANZELLOTTI accordeon /ORCH.SYMPHONIQUE WDR COLOGNE;
Tentative d'effacement de la sixième symphonie d'Anton Bruckner;
Le compositeur applique des techniques d'écritures inspirées par des pratiques courantes en peinture ainsi En 1953, l’artiste Robert Rauschenberg demande au peintre Willem de Kooning de lui donner un de ses dessins dans le but de le gommer. Willem de Kooning accepta et donna à Rauschenberg un de ses plus beaux dessins. Le dessin effacé est maintenant sous cadre et se nomme Erased De Kooning.
Illustration : photo Dolores Marat, et la plaisanterie de Rauschenberg;

mercredi 18 août 2010

JOURNAL D'UN MÉLOMANE EXTRAIT

Samedi 14 août, à 21 h 30, la pluie a contraint le report au lendemain de la dernière de Norma. Une vague de tristesse parcourut le public à l'annonce du président Mathieu Blugeon, mais peu se firent rembourser, préférant, en cas d'impossibilité, faire bénéficier de leurs places, des proches, des amis. C'est à de telles pratiques que l'on peut mesurer l'attachement et la fidélité d'un public à une manifestation.
Norma est l'opéra qui exige la distribution la plus problématique.
Michel Léiris, dans « Operratiques» citait Carlo Maria Giulini, le grand chef d'orchestre italien : « Si la musique de Bellini est si difficile à chanter ce n'est pas tant parce qu'elle exige une grande maturité qu'en raison de cette pureté extraordinaire qui fait que peu d'interprètes peuvent s'élever à un pareil niveau. »
Dans le même article, il rappelait qu'en 1964 à l'Opéra de Paris, lorsque Maria Callas chanta Norma, il y avait « énormément à critiquer sur le plan musical ». Ce n'était pas le cas à Sanxay.
La direction musicale de Didier Lucchesi était extrêmement claire, précise, articulée. Le choeur rassemblé par Stéfano Visconti , chef de chœur de l'opéra de Monte-Carlo, en particulier chez les hommes, était parfait.
Sorina Munteanu fut musicalement impeccable dans l'impossible rôle de Norma, tant dans le terrible Casta diva, probablement l'air le plus célèbre de l'opéra italien, que dans ses scènes avec Géradine Chauvet, éblouissante Adalgisa, et la très belle Marianne Crébassa, émouvante Clotilde.
Norma est un opéra qui repose beaucoup sur les duos entre femmes et il est regrettable que ne profitant pas d'interprètes d'une aussi exceptionnelle qualité, le metteur en scène n'ait pas su quitter une banale mise en place hiératique pour arriver à une véritable théâtralité.
Nous avons appris que Pollione, Thiago Arancam était souffrant ce soir là (40° de fièvre). Ceci ne nuisit pas à sa prestation, bien au contraire. Cela renforça même le côté un peu falot-phallo du personnage.
Le souhait des organisateurs est de monter Carmen l'an prochain.
Espérons que ce projet ne sera pas entravé par les hésitations des financeurs publics qui n'ont pas à rougir d'affecter une partie de nos impôts à cet art authentiquement populaire qu'est l'opéra. Un coup d'œil sur la diversité du parc automobile jouxtant l'amphithéâtre en était la preuve patente.

jeudi 12 août 2010









1°) SCARLATTI K 328 SCOTT ROSS .
Andante comodo en sol majeur
La dernière des pièces écrites spécifiquement pour orgue
Scarlatti et Scott Ross au clavecin, me font souvent renoncer à vous présenter d'autres morceaux pour cet instrument, aujourd'hui l'occasion est trop belle, puisque Scott était à l'orgue de Saint Bertrand de Comminges.
2°) D'ANGLEBERT ( 1629-1691) Chaconne de Galatée AURÉLIEN DELAGE
4,07
Ce génial claveciniste est rare en France mais son talent n'a pas échappé à Xavier Vandamme le perspicace directeur du festival d'Utrecht.
http://www.oudemuziek.nl/
Le 31 juillet 2010 disparaissait le comédien Philippe Avron qui a été le fidèle réconfort sur son lit de souffrance de mon amie Marie-Paule Caïtucolli-Frèrebeau qui aimait cette œuvre, particulièrement ce passage. In memoriam
3°) FAURÉ Requiem Libera me CHAPELLE ROYALE dir. HERREWEGHE soliste PETE KOOY
4°) FAURÉ Libera me YARON HERMAN
Une vision respectueuse qui est née dans ce centre de création qu'est La Borie en Limousin
Parfois des artistes que l'on aime qui nous ont ému empruntent des voies qui nous étrangères, tel est le cas de la violoncelliste Sylvette Gaillard qui vient d'autoproduire un coffret consacré aux suites 3, 4,5 de Bach elles les a accompagnées à la fin de chacune d'entre elles d'une de ses propres compositions intitulées Anima Mundi.
5) JEAN SÉBASTIEN BACH prélude suite N°3 SYLVETTE GAILLARD ( enregistré à St Pierre de Melle.
Une lenteur extrême, une prise de son pour le moins étrange et très réverbérée, j'en suis triste mais le résultat m'irrite plus qu'il ne m'émeut.
Je vous engage malgré tout à vous rendre sur le site de Sylvette Gaillard pour entrer dans les détails de sa démarche qui me semble teintée d'un ésotérisme auquel je suis personnellement réfractaire
http://www.sylvettegaillard.fr
Là où J.G.Queyras le joue en 3mn10, Casals en 3,32, Bylsma en 2 mn43 A.Navarra en 3,43, Tortelier en 3 mn36, Sylvette Gaillard : 7mn 40,.
J'aurais pu faire la même démonstration pour tous les mouvements, on le voit c'est un autre monde qu'elle nous propose.
6°) JEAN SÉBASTIEN BACH prélude suite N°3 J.G QUEYRAS.
Pour vous remettre en mémoire des visions plus anciennes

Illustration: Sant Pierre de Melle Une absidiole et un chapiteau

mercredi 11 août 2010

JOURNAL D'UN MÉLOMANE EXTRAIT

LES ESTIVALES d'ARTENETRA ...

On ne peut imaginer les estivales d'ArtenetrA sans la chaleureuse et contagieuse passion de Fabrice Gregorutti leur fondateur. C'est autour de lui que se sont rassemblés des vedettes bien connues du public telle Anne Queffelec mais aussi des jeunes personnalités dont le talent est si éclatant qu'il ne pourra demeurer longtemps connu des seuls spécialistes : Romain Garrioud au violoncelle, le pianiste Daniel Heide, le violoniste Denis Goldfeld.
C'est à l'initiative de Fabrice Gregorutti que le festival a eu l'heureuse idée d'accueillir en résidence un compositeur qui a pu ainsi donner de précieux conseils aux élèves des master-classes.
Cette année le compositeur invité, Victoire de la musique 2010, était Philippe Hersant.
Quatre œuvres de ce musicien majeur ont été données lors de cette édition .
Ph. Hersant a été enthousiasmé par l'interprétation de sa sonate pour violoncelle ; il nous a confié qu'à sa surprise sa transcription de son octuor pour violoncelle « sonnait mieux que l'original ».
La qualité, l'engagement, la fougue des artistes ont balayé les préjugés que d'aucuns portent à la musique contemporaine.
CONCERT DU 31 JUILLET ÉGLISE ABBATIALE DE CELLES SUR BELLE
Que ce soit à Saint-Maixent, à Fontenay le Comte ou à Celles, les élégantes églises construites au milieu du XVII siècle par Leduc dit Toscane se caractérisent par une acoustique épouvantable.
Pour les œuvres inscrites aux programmes de la première partie du concert Fabrice Gregorutti a placé son chœur, excellent dans tous ses pupitres, à la croisée de transept pour l'Ave Maria de Bruckner et le Magnificat d'Arvo Pärt ; puis après la Passacaille ( un peu longue) de JK Kerll savamment distillée, par Jean Dekyndt sur le très bel orgue construit par le facteur dacquois Robert Chapuis , au pied de l'escalier monumental de l'entrée pour l'O Magnum Mysterium de Thomas luis de Victoria et le célèbre Miserere d'Allegri.
Ces deux pièces auraient gagné en lisibilité si le vibrato des sopranos avait été moins appuyé.
La seconde partie était consacrée à la " Cantate Et Verbum Caro " de Fabrice Gregorutti .
Comme Giovanni Gabreli près de 5 siècles plus tôt à Saint Marc de Venise Fabrice Gregorutti a, avec une science accomplie, utilisé les ressources offertes par cette église qu'il connaît depuis plus de vingt ans et qu'il aime. Les musiciens sont placés autour de la nef, les chanteurs, parfois en duo sont répartis dans les chapelles latérales et le public est au milieu.
Pas de chef, mais chacun peut observer l'avancée inexorable du temps de la première seconde jusqu'au 43 mn 04 terme de la partition grâce a la projection d'un chronomètre numérique de chaque côté de la nef.
Dès l'introït pour violoncelle seul, on est littéralement cueilli et malgré l'ampleur de la cantate, notre intérêt ne faiblira jamais même si une sono un peu défaillante a desservi la récitante, l'admirable Marie Christine Barrault.
La partition particulièrement exigeante pour les sopranos nécessitait une extrême concentration à laquelle tous surent ajouter une ferveur communicative... ainsi, le public eut le sentiment d'avoir assisté à un événement mémorable.
Cette cantate sera donnée, à nouveau, en décembre 2010 en l'église de la Trinité à Paris.

samedi 7 août 2010

Dans les commentaires du billet du 6 juillet, intitulé : Colère pour atteinte Atteinte à l'harmonie des place, j'avais porté à votre connaissance un mot du maire de Melle , mon ami Yves Debien où il me promettait une réponse détaillée.
Elle m'est parvenue, et c'est avec plaisir que je vous la communique.

Le débat est parfois vif, piquant, mais je le crois nécessaire à la démocratie.


Melle, le 3 août 2010

Cher Jacques,

Tu as souhaité m'interpeller par le biais d'une lettre ouverte publiée dans la presse locale et sur le blog de l'émission « Marche harmonique ». C'est évidemment avec la plus grande attention que j'ai lu cette lettre ouverte qui ne mégote pas avec le vocabulaire et dont la mise en cause est radicale. Mais c'est la fierté de notre démocratie de pouvoir librement interpeller les élus et les tenants du pouvoir en termes vifs, j'en suis personnellement heureux et c'est pourquoi j'ai le plaisir de t'apporter quelques éléments de réponse.
C'est probablement parce que les successeurs de Jean sont les « discrets complices des attentats à la beauté, voire à l'intelligence » qu'ils ont entrepris par exemple la restauration dans les règles de l'art du pigeonnier de la Noblette et de l’ensemble des murets qui l’entourent, qu'ils ont acquis et démoli la maison qui faisait face à Saint-Hilaire pour créer « l'hideux » Clos Marie ou acquis et restauré la maisonnette à proximité du lavoir de Loubeau.
C'est probablement parce qu'ils n'ont pas « compris que le charme de Melle résidait pour beaucoup dans l'élégant appareillage de ses murailles » qu'ils ont, par exemple depuis 2008, restaurés 589 mètres de muret pour un montant de 177.OOO € (139 mètres à la Fosse aux chevaux, 40 mètres parc de la Bretagne, 30 mètres chemin de Roule Crotte et 230 mètres en cours de réalisation chemin de Villiers). Sans parler des 55 mètres réalisés en interne par les services techniques de la ville (15 mètres devant la salle des fêtes Jacques Prévert pour aller au Parc de la Garenne et 20 mètres pour masquer la rampe d'accès et 20 mètres le long du chemin de la découverte, près du camping.
C'est probablement par mépris de l'héritage de Jean que le Parking du jardin et ceux de l'avenue Roger Aubin et de la Place saint-Pierre ont été réalisés derrière des murs restaurés. C'est dans le même esprit probablement qu'ont été réalisés le jardin d'orties de Gilles Clément ou la promenade sur passerelle à Loubeau, accessible aux personnes à mobilité réduite et permettant à la zone humide de coloniser à nouveau l'espace ainsi rendu à la nature. C'est toujours le même mépris qui a conduit la municipalité à réduire de façon drastique l'usage des pesticides.
C'est vrai qu'il a fallu élaguer quelques arbres pour le chantier de la salle de colloque. Mais cet élagage a non seulement été fait avec soin, mais les « experts » que tu condamnes à l'avance ont jugé qu'il sera bénéfique, d’autant plus que chaque année ils sont élagués par le service espace vert de la ville, à la demande des riverains, ce qui jusqu’à ce jour ne t’avait ni offusqué ni perturbé.
Celle que tu désignes comme la « hideuse stèle cocardière » a été érigée par le Conservatoire national de la Résistance avec l'accord de la municipalité qui a obtenu qu'elle soit plus en retrait que le projet initial pour effectivement préserver le point de vue sur « la maison Art nouveau, fleuron de cette place. » En ce qui concerne le « quadrilatère borné par 5 abominables colonnes ocres... éprouvants témoignages de l'inquiétante absence totale de goût de nos édiles » je t'avais indiqué avant même que tu publies ta lettre qu'il s'agissait effectivement d'un choix malheureux et qu'il serait revu, mais qu'il nous fallait impérativement trouver une solution pour empêcher le stationnement intempestif à cet endroit. Mais en feignant d'ignorer cette réponse, tu te gardais quelques salves meurtrières supplémentaires.
Les jardinières en pierre, dont « l'accablante trivialité » heurte ta sensibilité esthétique ont tout de même permis à la ville d'obtenir sa troisième fleur et ne semblent pas particulièrement choquer les Mellois qui régulièrement complimentent les jardiniers de la ville.
La « monumentale et kitchissime » sculpture de Françoise Quardon que ton amie « promeneuse qualifiée » a qualifié de « coup de poing dans le beau visage de Melle », ne déplait pas autant aux nombreux Mellois et touristes qui s'y font photographier...y compris les jeunes mariés qui probablement n'ont aucun goût...
Tu ne crois pas au projet de la salle de colloque, qui relève « de la plus haute fantaisie » et son caractère structurant « relève de la logorrhée technocratique », tu n'est pas le seul! L'opposition a mené campagne contre cette salle qui a été au centre des débats, les Mellois ont clairement dit ce qu'ils en pensaient en donnant à la liste que j'avais l'honneur de conduire, la majorité absolue dès le premier tour. Son caractère « structurant » a été reconnu par la Région, le pays et le département, mais c'est vrai que « c'était oublier que la plupart de nos élus avaient été des lâches ». Je suis fier d'avoir avec d'autres fait le pari de l'avenir, et de participer à un projet ambitieux pour notre ville.
C'est vrai que la plupart des réalisations que tu sembles ignorer ont été mises en œuvre en dehors du triangle « place René Groussard, place Bujault, place Aristide Briant ». Mais s'il te prenait l'envie de découvrir l'autre Melle, celui des Mellois tu verrais aussi que la façade du Ménoc a été nettoyée et restaurée ainsi que le chœur de Saint-Hilaire...
Espérant t'avoir partiellement répondu, faute de t'avoir convaincu, je te prie de croire, cher Jacques, en toute mon amitié.
Sans rancune
Le maire,
Yves Debien.

jeudi 5 août 2010

ÉMISSION DU 6 AOÜT




1°) SCARLATTI K 327 SCOTT ROSS .
Allegro en ut majeur
5 croches plus de 100 fois répétées...
2°) MOZART Quatuor KV 285 MARC GRAUWELS fl.
Dans ce quatuor en ré majeur pour flûte violon alto et violoncelle Jean Noël Bonmort et ses amis ont su émouvoir à Verrines ,où l'église était devenue trop petite pour accueillir le vaste public le dimanche 1er aout .
3°)BELLINI Norma (Casta diva) MONSERRAT CABALLE /LONDON PHILARMONIC dir..C.F.CILLARIO;
Pour leur 11eme édition les 10 12 14 Août les soirées lyriques de Sanxay nous proposent ce chef d'œuvre de Bellini.
Une mobilisation exemplaire de tout un village au service de cet art total et populaire qu'est l'opéra.
http://www.operasanxay.fr/
4°) CHOPIN Barcarolle ALAIN PLANES
À son propos Ravel écrivait : « Dans la barcarolle ,ce thème de tierce , souple et délicat est constamment vêtu d'harmonies éblouissantes. La ligne mélodique est continue. Un moment , une mélodie s'échappe, reste suspendue et retombe mollement, attirée par des accords magiques. L'intensité augmente .un nouveau thème éclate , d'un lyrisme magnifique, tout italien .Tout s'apaise . Du grave s'élève un trait rapide , frissonnant, qui plane sur les harmonies précieuses et tendres. On songe à une mystérieuse apothéose. »
Année Chopin oblige vous pourrez l'écouter ce soir à Celles sous les doigts d 'Anne Queffelec
ILLUSTRATION: Nikki de Saint Phalle

vendredi 30 juillet 2010

ÉMISSION DU 30 JUILLET





1°) SCARLATTI K 326 SCOTT ROSS .
Allegro en ut majeur
C'est sur cette sonate que s'ouvre le septième volume du manuscrit de Venise.
Des allures de toccata.
Nous avons déjà cité cette remarque si pertinente que faisait Pascal Quignard dans Villa Amalia:
« Personne ne connaissait son visage -il est vrai que la musique contemporaine était si méprisée au début du XXI siècle, dans le monde entier, que tout ce qui se composait de neuf sur terre était devenu à peu près sans visage . »
Grâce au festival ArenetrA il n'en sera pas de même avec celui de Philippe Hersant .
Vous pourrez écouter son trio dimanche à 17h ,à Verrines.
2° ) P. HERSANT Le chemin de Jerusalem CHRISTINE PLUBEAU Viole de gambe
"Chemin de Jérusalem est le nom que l'on donnait aux labyrinthes qui ornaient le pavement de certaines cathédrales ....ma pièce est un labyrinthe circulaire dont on ne sort pas... On y trouve une brève citation du choral de J.S.Bach Durch Adams Fall." Ph.Hersant
3°) ARVO PÄRT Magnificat THEATRE OF VOICES dir. PAUL HILLIER.
Cette pièce sera donnée samedi 31 juillet dans l'abbatiale de Celles.
Chopin est célébré dans toute l'Europe, dans le Cellois, ArtenetrA a confié cette mission à Dame Anne Queffélec (si elle était anglaise, sans aucun doute, on lui aurait donné le titre) et à Eugen Indjic les 6 et 7 août, mais on a un peu oublié certains compositeurs qu'il a parfois très fortement inspirés, parmi eux en Espagne :
4°)MARCIAL DEL ADALID ( 1826-1881) El Lamento Op.9 PATRICK COHEN
Cette œuvre 1848 témoigne de la fascination que dans toute l'Europe Chopin exerça sur les musiciens de son époque .

ILLUSTRATION Felice Varini rectangles ellipses et disques Galerie Xippas

jeudi 22 juillet 2010

ÉMISSION DU 24 JUILLET











1°) SCARLATTI K 325 SCOTT ROSS .
Allegro en sol majeur
2°) GABRIEL SIVAK (1979) Motivo de ausencia ARNICO/ FLORES / SIVAK
Dans ce disque jeune talents produit par la mairie de Paris on trouve beaucoup de compositions que défendirent avec conviction les musiciens d'Ars Nova lors de la production de Romanes qui les conduisit de Verrines à Retaud en passant par Croix Comtesse.
Piazzola, Sivak même combat!
3°)ALLEGRI Miserere TALLIS SCHOLARS dir PETER PHILLIPS
La papauté consciente de détenir un trésor avait interdit la sortie de toute copie de la Chapelle Sixtine. La légende rapporte que Mozart âgé de 14 ans la reconstitua de mémoire brisant ainsi l'exclusivité.
Vous pourrez écouter cette œuvre emblématique de l'histoire de la musique le samedi 31 juillet, en l'abbatiale de Celles sur Belle ainsi que la création de Fabrice Gregorutti .
4°) TOMAS LUIS DE VICTORIA O magnum mysterium HESPERION XX dir. JORDI SAVALL
Un autre chef d'œuvre qui sera donné dimanche
Consulter le site du festival

http://www.artenetra.com/

et ne pas oublier les rendez-vous avec Philippe Hersant.
Illustration : Helleu Harpiste, on ne résiste pas au charme d'une harpiste alors quand c'est un quatuor, comme samedi à Celles ...

vendredi 16 juillet 2010





1°) SCARLATTI K 324 SCOTT ROSS .
Andante en sol majeur
Pas évident pour la main gauche, disent les spécialistes.
« J'ai enfin rencontré un homme de bon sens, il pense comme moi ! » écrivait Stendhal .
Renaud Machart, le critique du Monde, a déjà écrit et admirablement ce que je pensais de Saintes.
Comme nous, il est élogieux sur la programmation concoctée par Stéphane Maciejewski.
Comme lui nous regrettons certains « ratages » :
« le concert des Talens lyriques, de Christophe Rousset (le 12 juillet), dont les membres jouaient Les Nations, de François Couperin (1668-1733), était navrant, court de vue, de pensée, de phrasé, de son ; le programme Josquin des Prés (ca. 1450-1521) de Philippe Herreweghe, à la tête de son ensemble, le Collegium vocale de Gand (le 13 juillet), dénotait une direction univoque, une intonation banale et un son monochrome - défauts rarement relevés chez le chef belge - dans une musique qui lui va tellement moins bien que tant d'autres répertoires postérieurs dans lesquels son expertise et sa singularité éclatent. »
Étant donné ce qu'il en dit ainsi que d'autres espions qualifiés, je rage d'avoir brossé* le récitaldu pianiste Adam Laloum, la prestation du quatuor Matangi dont la répétition m'avait enchanté.
Comme lui, « on retiendra en revanche l'intelligence, la hauteur de vue et l'extrême poésie du toucher de la pianiste franco-chinoise Zhu Xiao mei dans les Variations Goldberg de Bach (en dépit de deux graves problèmes de mémoire qui l'on fait "nager" quelques instants, le 13 juillet),... Et l'exceptionnel récital de Carolyn Sampson : voix d'une santé enviable, musicalité subtile, capacité à déranger le silence pour de vraies et poétiques raisons, qui est le propre des grands musiciens, quel que soit le répertoire, et la raison d'être fondamentale de toute musique. »
2°)MERULA Canzonetta spirituale sopra alla nonna CAROLYN SAMPSON & MATTHEW WADSWORTH Luth.
Extrait d'un récital à Wigmore Hall, Londres, enregistré le 7 /12/ 2008.
Aussi émouvante dans les oeuvres de Finzi, Delius , Copland, Bernstein compositeurs du XX que dans cette berceuse tragique du XVII
3°) BACH cantate N°082 Ich habe Genung PETER KOOY/ P. HERREWEGHE
Malgré la qualité de Damien Guillon (alto) et de ses musiciens, malgré les solides arguments musicologiques la version pour basse conserve ma préférence.
*belgicisme pour manquer sécher.
Les bonheurs se suivent se chevauchent parfois le mélomane ne sait où donner des oreilles, puisqu'après Saintes vous devrez aller découvrir les propositions de Fabrice Gregorutti pour le festival ArtenetrA de Celles cette année. Sous ce curieux palindrome se cache une programmation inventive: http://www.artenetra.com/

Dès demain Samedi 17 juillet 17h et 21h
Gabriel Fauré
1er quatuor avec piano
Camille Saint-Saëns
Le Carnaval des animaux Marie- Christine Barrault récitante
En prélude aux concerts consacrés à Chopin les 6 &7 août par Anne Queffelec et Eugen Indjic


4°)CHOPIN sonate N° 3 scherzo EUGEN INDJIC.

Un extrait du concert donné à ce même festival le 5/ 8/ 2008

Illustration : Abbatiale de Celles sur Belle

vendredi 9 juillet 2010

JOURNAL D'UN MÉLOMANE
EXTRAITS
LES BONNES INTENTIONS
Les nuits romanes
Soirée inaugurale Samedi 3 juillet
Une foule considérable, moins nombreuse que l'an dernier selon notre confrère de la NRCO, s'était assemblée autour du podium installé au pied du sublime chevet de St Hilaire de Melle.
Les intentions affichées sont tellement louables que les moindres réserves vous font passer pour un esprit grincheux un abominable élitiste. Mais j'assume.
Si le volet opéra résistait bien au gigantisme, de Vérone à Sanxay, en passant par Orange le genre s'accommode fort bien du plein air et des vastes scènes, il n'en était pas de même des petites formations issues des orchestres soutenues par la région.
Isabelle Druet mezzo -soprano, révélation lyrique de l'année 2010 fut éblouissante dans Bizet et Rossini , Ses duos avec l'excellente Sarah Vaysset surent charmer le public.
Le travail de dentelière accompli par le quatuor Edding dans ce qui constitue la musique de chambre par excellence dans le N°1 de l'opus 77 de Haydn ne pouvait trouver le silence, la concentration nécessaires à son accueil.
Dans un répertoire plus facilement accessible aux non-initiés l'enjouement des formations issues de l'Orchestre Poitou Charentes pour d'Ars Nova rencontrèrent une écoute plus complice.
Ils furent tous assez convaincants pour donner le désir d'aller les entendre dans les diverses et magnifiques églises romanes dans une acoustique plus favorable et toujours, en ces temps de crise l'avantage n'est pas mince, GRATUITEMENT !
LUNDI 5 JUILLET
FESTIVAL DE BRIOUX ÉGLISE DE PÉRIGNÉ
Le festival de Brioux nous a toujours intéressé par la qualité de ses choix musicaux, pour ne parler que des 3 dernières années, excusez du peu, Giovanna Marini, Michel Portal cette année les Chansons enchantées de Bernard Cavanna par Ars Nova.
Depuis l'an dernier où ce programme m'avait enthousiasmé il a beaucoup tourné un peu partout en France. À l'accordéon, Anthony Millet a été remplacé par celui qui considéré à juste titre
comme le grand maître de cet instrument en musique classique et contemporaine, Pascal Contet.
En jazz on dit en parlant de ces instrumentistes : « musician's musicians » un musicien pour les musiciens. Cet éloge peut aussi s'appliquer à Marie Charvet (violon ) et Isabelle Veyrier (violoncelle ) et Isabelle Lagarde (chant.)
Tous firent preuve d'une qualité d'écoute d'une implication, qui entraine le public dans ce voyage sophistiqué de Schubert à Vian en passant par Brecht et Kurt Weil.
Bien au delà de la paraphrase les arrangements de Cavanna nous font pénétrer dans une intimité des œuvres souvent celée au profane.
Tour à tour, et à la fois romantique, éplorée, tragique, canaille, snob... Isa Lagarde est toutes les femmes.
Alors, pas étonnant, comme tous les hommes je craque.
Puisqu' à Verrines ce soir ne puis, j'irai le 19 à Croix Comtesse, le 20 à Retaud les écouter dans leur programme tango! Pour l'instant Bernard Cavanna ne souhaite pas faire de disque, il a tort!
http://nuitsromanes.poitou-charentes.fr/Isa Lagarde

jeudi 8 juillet 2010

ÉMISSION DU 9 JUILLET







1°) SCARLATTI K 323 SCOTT ROSS .
Allegro en la majeur
Brièveté simplicité tout un programme .
Ce soir soirée d'ouverture du festival de Saintes, Marc Minkowski dirigera le Jeune Orchestre Atlantique
Pour les détails du programme, le site du festival en un clic sur ce lien vous livrera toutes les informations espérées :
http://www.abbayeauxdames.org/ .
Parmi les nouveautés à Saintes dans cette édition nous avons remarqué l'excellent choeur les Cris de Paris qui sous la direction de leur chef Geoffry Jourdain donneront un passionnant programme dimanche à 20h
Mare Nostrum :
Un voyage en Méditerranée
Scarlatti
Stabat Mater
Rossi, Florentz, Moultaka

Les voix des civilisations antiques et vivantes du pourtour méditerranéen sont au centre de ce programme musical. Les pièces proposées, issues du répertoire vocal polyphonique
ancien et contemporain, illustrent la richesse et la diversité des échanges de cet espace géographi
que.
Vous l'aurez deviné le choix d'oeuvres de Zad Moultaka n'est pas étranger à mes préjugés favorables
MADONNA/PRICE/ANDERSON Hung up LES CRIS DE PARIS 3,18
Pour célébrer leur dixième anniversaire, ils ont édité un disque divertissant où ils reprennent un arrangement d'une chanson étrangère au monde classique, ici l'.arrangement est dez David Colosio
Une autre invitation qui fera hurler les défenseurs du territoire du clavecin,qui voient dans les pianistes d'odieux impérialistes, l'invitation de Zhu Xiao Mei. Peu nous chaut avec Alice Ader quoi qu'elles jouent, je suis client.
BACH Variation 25 Goldberg ZHU XIAO MEI
À Saintes ce sera le mardi 13 juillet à 12 h.
Les nouveautés ne doivent pas nous faire oublier le talent des habitués Herreweghe, Van Nevel, Carolyn Sampsom ...
ANONYME Gloria HUELGAS/ VAN NEVEL
Ce gloria, sommet du gothique flamboyant, est tiré d'un manuscrit cypriote conservé à Turin .
L'ars subtilior fut particulièrement vivant à la cour du roi Janus I qui régna de 1374 à 1432.
C'était un Lusignan.
SHOSTAKOVITCH Quatuor
N°10 allegreto QUATUOR BORODINE
Lundi à 22h30 le quator Matangi jouera cette oeuvre ainsi qu'un quatuor de Revueltas
Illustration :Knopff, Soeur Marguerite, elle est belge, sera-t-elle à Saintes?

mardi 6 juillet 2010

Colère pour atteinte à l'harmonie des places de Melle



Lettre ouverte à monsieur le maire de Melle
Sottement, j'avais espéré que le changement de maire mettrait un terme au vandalisme municipal dont sont l'objet les places de Melle. C'était oublier que la plupart de nos élus avaient été les lâches et discrets complices des attentats à la beauté, voire à l'intelligence qui se sont hélas matérialisés dans l'espace public :
Place Aristide Briand: Installation de jardinières en pierre reconstituée, le talent des jardiniers de Melle ne parvient pas à faire oublier leur accablante trivialité.

Place René Groussard : En juin 2002 inauguration du Pont aux roses, sculpture monumentale et kitchissime de Françoise Quardon. Un coup de poing dans le beau visage Melle, me déclara avec une tristesse mêlée de colère une amie promeneuse qualifiée.

Place Bujault : Apposition d'une hideuse stèle cocardière pour un hommage légitime à la Résistance devant la maison Art Nouveau, fleuron de cette place, justement vanté par l'office de tourisme;
Récemment on a délimité autour de cette peu gracieuse sucette minérale un quadrilatère borné par 5 abominables colonnes ocres, tronquées de 70 cm de hauteur et 35 de diamètre, éprouvants témoignages de l'inquiétante absence totale de goût de nos édiles.
Pour permettre à la grue d'être installée sur le futur chantier de la salle de colloques*, qui viendra enlaidir la place, les élagueurs ont sauvagement œuvré décapitant les beaux tilleuls qui en ont pour des années avant de se remettre de ces amputations.
Il faut souhaiter que cette salle serve davantage que l'inutile borne distributrice de sacs en matière plastique destinés à recueillir les crottes de chien.
Que font les services, d'ordinaire si vétilleux, de l'architecte des Bâtiments de France ?
Le sensible et unanimement regretté Jean Bellot avait compris que le charme de Melle résidait pour beaucoup dans l'élégant appareillage de ses murailles, il avait bien pris soin de les conserver, il dissimulait derrière elles bibliothèque, parkings... Puissent ses lointains successeurs retenir sa leçon.
*Faire de Melle , hélas non desservie par le train, une ville de colloques me semble relever de la plus haute fantaisie, en contradiction avec l'écologisme proclamé; baptiser cette salle équipement structurant relève de la logorrhée technocratique plus habile au réemploi de termes ailleurs usités qu'à l'élaboration de pratiques imaginatives.
À ce propos, que va-il en être du tribunal, de l'ancien hôpital?
Jacques Polvorinos
Amoureux de Melle.

Ilustration: Les colonnes de Burette

mercredi 30 juin 2010





1°) SCARLATTI K 322 SCOTT ROSS .
Allegro en la majeur
Limpide sonate
La soirée d'ouverture des Nuits Romanes se tiendra Samedi à Melle à 21 h 30 dans le cadre majestueux de St Hilaire.
Plus d’infos: www.nuitsromanes.poitou-charentes.
Espérons que le temps permettra de jouir de la programmation concoctée par Christophe Blugeon directeur artistique des Soirées Lyriques de Sanxay.
Des formations issues des trois orchestres soutenus par la région dans un programme étudié pour retenir tous les suffrages .
2°) G.PUCCINI O mio bambino caro extrait de Gianni Schicchi RENATA TEBALDI /GARDELLI
La soprano Sarah Vaysset chantera ce classique demain.
3 °) DELIBES Lakmé Viens Malika GIANNA D'ANGELO /JANE BARBIÉ/ G. PRÊTRE
Dans ce duo on pourra découvrir la niortaise Isabelle Druet mezzo-soprano , révélation lyrique de l'année 2010
4 °)HAYDN Opus 77 Andante graciozo QUATUOR MOSAÏQUES
C'est un autre quatuor de l'opus 77 que jouera
le quatuor Edding, émanation de l'Orchestre des Champs Élysées.
5°)PIAZZOLA Street tango PIAZZOLA ET SON ENSEMBLE
Dans cette soirée le tango sera défendu par Ars Nova .
Vous retrouverez les mêmes lundi à l'église de Périgné dans le cadre du Festival au village de Brioux dans Chansons enchantées par Bernard Cavanna.
Ces artistes m'avaient enthousiasmé l'an dernier à Varaize ( Voir ce blog 10 juillet 2009)
Il n'existe pas d'enregistrement, je reviendrai les écouter ce 5 juillet.
6°) OFFENBACH Barcarolle des Contes d'Hoffmann JESSYE NORMAN /ANN MURRAY / HARNONCOURT
Nul ne résistera à ce final


ILLUSTRATION: Joueur de vielle, St Hilaire de Melle